Lutte contre la dystrophie musculaire (Help Defeat Muscular Dystrophy)

hcmd2_treeprotein_insetMoi qui faisait un billet ce matin sur les badges du projet de Lutte contre la Dystrophie Musculaire, j’ai été assez surpris de voir le projet débouler officiellement sur le World Community Grid il y a quelques minutes ! Voici son texte de présentation :

Le World Community Grid et les chercheurs parrainés par Décrypthon, un partenariat entre l’AFM, le CNRS, Universite Pierre et Marie Curie et IBM, étudient les interactions entre plus de 2200 protéines dont les structures sont connues, avec un accent mis sur les protéines qui ont un rôle dans les maladies neuromusculaires. La base de données contenant les informations produites aidera les chercheurs à élaborer des molécules pour inhiber ou améliorer l’association de certaines macromolécules, ce qui pourrait améliorer les traitements des myopathies et des autres maladies neuromusculaires.

Que sont les maladies neuromusculaires et la myopathie de Duchenne ?

Le terme générique « maladie neuromusculaire » désigne un groupe de maladies (plus de 200 au total) qui affectent le fonctionnement des muscles, soit en touchant directement le muscle (dystrophie musculaire), soit indirectement en touchant le nerf moteur ou la jonction entre le nerf et le muscle. La plupart de ces maladies sont rares (moins d’une personne sur 2 000 est affectée), elles sont d’origine génétique (80% des cas) et affectent aussi bien les enfants que les adultes. Ces maladies chroniques conduisent à une diminution de la force musculaire et occasionnent un handicap sévère de la fonction motrice (mouvements, respiration, etc.). Les manifestations de ces maladies sont variables. Certaines sont progressives alors que d’autres peuvent rester stables durant plusieurs années. De plus, la même pathologie peut produire des symptômes différents d’une personne à l’autre.

Malgré les avancées des approches thérapeutiques, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif disponible de ces maladies.

Et voici le message d’introduction d’Alessandra Carbone, responsable du projet :

Bienvenue dans la seconde phase du projet Lutte contre les Dystrophies Musculaires (HCMD2).

Afin de comprendre comment les protéines remplissent leur fonction biologique dans les cellules, il est nécessaire de mieux comprendre en détail les modes d’interactions entre protéines dans le but d’aider les chercheurs à développer de nouvelles stratégies thérapeutiques.

HCMD2 va analyser une large base de données de protéines humaines et passer celles-ci au crible afin de chercher parmi elles des partenaires protéiques potentiels in vivo. Une partie des 2200 structures protéiques que votre ordinateur va contribuer à analyser concerne des molécules impliquées dans les dystrophies musculaires, une autre partie des ces protéines joue un role important dans divers tissus ou organes comme le coeur ou le cerveau. La première phase du projet nous a permis de développer et tester une méthode qui permet de discriminer les partenaires protéiques des paires de protéines qui n’interragissent pas ensemble (à partir d’un ensemble dont les interactions expérimentales sont connues). La seconde phase va appliquer cette méthode numérique à des protéines dont on ignore les interactions afin de découvrir de nouveaux partenaires potentiels. Chaque unité de calcul résolue durant la phase 2 nous apportera des informations sur le mode d’interaction de deux protéines parmi les 2200 étudiées.

Votre contribution à ce projet apportera des informations importantes aux biologistes et aux physiciens, et à terme bénéficiera à tous les chercheurs qui travaillent sur des maladies génétiques et en particulier les maladies neuromusculaires. Au final nous espérons contribuer au développement de thérapies innovantes qui aboutiront à un traitement de la grande majorité des maladies neuromusculaires, y compris les dystrophies musculaires.

Beaucoup d’entre vous ont déja résolu des unités de calcul lors de la première phase du projet, qui a été un succès et nous a beaucoup appris. Une grande partie de ce succès revient naturellement aux participants de la phase 1. Avec le démarrage de la phase 2, nous souhaiterions remercier tous les gens qui apportent leur contribution à HCMD2 en donnant du temps de calcul au projet et à World Community Grid.

Author: Exar Kun